Natasha Kanapé en concert le 19 mars, 2022!

Francophonie en Fête présente en partenariat avec le Salon du livre de Toronto

Née en 1991 à Baie-Comeau, Natasha Kanapé Fontaine est une Innue originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Poète-performeuse, comédienne, artiste visuelle et militante pour les droits autochtones et environnementaux, elle vit à Montréal.

Natasha a d’abord marqué le territoire du Québec avec ses Grands Chelems “territoriaux” en 2012, de Rimouski à Montréal. Elle a publié trois recueils de poésie acclamés par la critique intitulés N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures (Mémoire d’encrier, 2012), Manifeste Assi (Mémoire d’encrier, 2014) et Bleuets et abricots (Mémoire d’encrier, 2016). ).

Avec Deni Ellis Béchard, les deux écrivains ont échangé des lettres sur le racisme entre Autochtones et non-Autochtones. De ce projet est né Kuei je te salue : conversation sur le racisme (Écosociété 2016), proposant un dialogue entre les peuples aux jeunes des écoles du Québec et d’ailleurs sur la discrimination et le rapport à l’Autre.

Depuis, Kanapé Fontaine ne cesse de sillonner les territoires du Québec, du Canada et maintenant du reste du monde dans des conférences, des performances et des collaborations avec des artistes de toutes origines.

Fière membre du peuple innu et inspirée par le mouvement autochtone pancanadien Idle No More, elle parcourt le Québec, le Canada et le monde, son message en étant un de dialogue, de réconciliation, de guérison et d’échange entre les peuples. Kanapé Fontaine voit maintenant la publication en anglais de ses collections Don’t enter my soul with your shoes et Assi Manifesto (Mawenzi House, Toronto, ON).

Au printemps 2018, Blueberries and Apricots seront publiés par les mêmes éditeurs, ainsi que Kuei my Friend: a conversation on race and réconciliation (Talonbooks, 2018), tous traduits par le poète primé Howard Scott. La démarche artistique et littéraire de Fontaine vise à rapprocher des peuples divergents par le dialogue, l’échange, le partage de valeurs et le « tannage des peaux », une manière métaphorique de gratter les imperfections de la pensée et de la conscience. Avec poésie, elle berce l’Environnement et entame avec lui un processus de guérison.

Natasha Kanapé Fontaine lutte contre le racisme, la discrimination et la mentalité coloniale par la parole et la poésie, le tout pour assurer une trace, en voie de décolonisation, pour les générations futures.

Francophonie en Fête présente en partenariat avec le Salon du livre de Toronto le spectacle de Natasha Kanapé en concert le 19 mars à 18h00 au campus de l’Université de l’Ontario français, 9 Lower Spadina, Toronto.